Quelques faits intéressants sur les bateaux que vous ne savez peut-être pas

Histoire

En tant que passionné de bateaux, vous êtes peut-être curieux de connaître des faits aléatoires, intéressants et amusants sur la navigation de plaisance, la voile et l’histoire des bateaux en général. Si vous avez du temps à tuer, voici quelques faits intéressants sur les bateaux à apprendre et pour vous divertir. Il est indéniable que les vastes eaux du monde gardent de nombreux secrets.

1. La différence entre un bateau et un navire réside dans le poids.

Si vous pensez que les navires sont toujours plus gros que les bateaux, vous vous trompez. Les deux formes de transport par eau diffèrent en termes de poids. Un bateau qui pèse 500 tonnes ou plus, est classé comme navire. Pour toujours connaître la différence. Rappelez-vous qu’un navire peut transporter un bateau, mais qu’un bateau ne peut pas transporter de navire.

2. Les origines du mot «quarantaine» sont liées à la navigation de plaisance.

Faits intéressants sur les bateaux que l’on utilise aujourd’hui sans le savoir. Le mot «quarantaine» vient de l’italien «quarantine giorni», qui signifie quarante jours. Cela découle de la politique vénitienne de mettre en quarantaine les navires des endroits touchés par la peste. Les navires étaient bloqué pendant 40 jours pour s’assurer qu’aucune personne infectée ne se trouve à bord. À partir du XVIIe siècle, le terme a été utilisé pour désigner toute période d’isolement forcé.

3. Il y avait une superstition selon laquelle siffler sur un navire peut provoquer des vents violents.

À l’époque, dans l’ancien temps de la Royal Navy, seuls les cuisiniers à bord des navires étaient autorisés à siffler. Apparemment, cela prouvait qu’ils n’utilisaient pas leur bouche pour manger de la nourriture tant qu’ils sifflaient. Les superstitions disent que le sifflement est considéré comme de la malchance car il peut provoquer des vents violents.

faits marquant sur les bateaux

4. Faits intéressants sur les bateaux. Les chats portent apparemment de la chance.

Trouver un chat sur un bateau est considéré comme une bonne chance, alors les marins amènent leurs chats. Les marins irlandais et britanniques adoptent souvent un chat noir. Cela peut sembler contre-intuitif car, dans certaines cultures, un chat noir est considéré comme diabolique. Il semble y avoir une certaine logique à cela, car les chats chassent et se débarrassent des rongeurs qui pourraient mâcher des cordes ou manger leur nourriture. Pour cette raison, les chats aident à garder le bateau sûr et propre. Cette pratique a également été adoptée par les Vikings dans le nord de l’Allemagne entre les 8e et 11e siècles.

5. Il y avait une rare pirate qui n’était pas à la recherche d’un trésor – juste pour se venger.

Comme vous le savez probablement, une carrière dans la piraterie est dominée par les hommes. Il y avait une noble française nommée Jeanne de Clisson. Elle était connue sous le nom de Lionne de Bretagne, qui est née en 1300. Elle est devenue une pirate pour se venger sans relâche après que son mari ai été décapité après ordre du roi Philippe VI. Jeanne de Clisson a vendu ses terres pour acheter trois navires, les a peintes en noir et y a installé des voiles rouges. Elle terrorise la Manche en chassant les navires français, massacrant souvent l’équipage et les nobles. C’était sa pratique de laisser au moins un marin en vie pour porter le message au roi de France. Elle a poursuivi ses efforts de pirate pendant 13 ans.

curiosité sur les bateaux

6. La plus jeune personne à avoir fait le tour du monde est une jeune fille de 14 ans.

La plus jeune personne à avoir fait le tour du monde en solitaire est Laura Dekker. Une marine néerlandaise de 14 ans. Sa tentative a débuté le 21 août 2010. Elle a réussi le tour du monde en solo à l’âge de 16 ans, après 518 jours. Elle était à bord Guppy, un ketch à deux mâts de 12,4 mètres.

7. Faits intéressants sur les bateaux. Un yacht de fête peut se renversé à cause de baigneurs nus.

En mai 2004, un yacht de fête c’est renversé sur le lac Travis. Lorsque tous les passagers se sont déplacés d’un côté du bateau car il passait devant une plage nudiste au Texas. Les fêtards qui se pressaient d’un côté de la barge ont fini dans l’eau lorsque le bateau a basculé. Environ 60 personnes ont été secourues, dont deux avec des blessures mineures.

8. Le navire utilisé par Christophe Colomb pour atteindre l’Amérique avait la taille d’un bus.

Le premier navire à atteindre l’Amérique était petit, comparé aux normes actuelles. Le navire nommé Santa Maria ne mesurait pas plus de 70 pieds, ce qui correspond à peu près à la taille d’un bus moderne. Il transportait un équipage de 52 personnes. Le bateau s’appelait à l’origine La Gallega, mais Christophe Colomb l’a changé pour Santa Maria de la Immaculate Concepcion.

fait méconnu sur les bateaux

9. Un navire de guerre suédois qui a coulé au 17e siècle a été découvert complètement intact après plus de 300 ans.

De courte durée fut le voyage du navire de guerre suédois Vasa. Un navire de la marine royale suédoise qui a coulé à seulement 1 300 mètres dans sa croisière inaugurale en 1628. Une légère rafale de vent a fait viré le Vasa sur le côté. Coulant le navire et provoquant le perte de 53 vies. Après avoir passé des siècles sous l’eau, le bateau a été récupéré en 1961 par des archéologues marins. Le bateau était toujours en bon état et complètement intact. Parmi les nombreux objets trouvés, il y avait des armes, des canons, des outils, des boissons et des voiles. Aujourd’hui, le bateau se trouve dans le musée Vasa. Il est considéré comme le navire du XVIIe siècle le mieux conservé au monde. Le musée Vasa est l’une des attractions touristiques les plus populaires de Suède. Il est aussi le musée le plus visité de Scandinavie.

10. Faits intéressants sur les bateaux. Le 5 décembre et l’histoire de l’insubmersible Hugh Williams.

La date du 5 décembre pourrait bien être l’un des jours les plus coïncidents de l’histoire. À cette date, en 1664, un navire a coulé dans le détroit de Menai au large des côtes du Pays de Galles. Un seul de ses 81 passagers a survécu, et c’était un homme du nom de Hugh Williams. À la même date en 1785, un autre navire coula dans le détroit de Menai. Encore une fois, sur les 60 passagers du navire, un seul a survécu – et son nom était Hugh Williams. Pour ajouter plus de mystère à l’histoire, l’année 1820 a marqué le troisième cas de naufrage d’un navire dans le détroit le 5 décembre. Les 25 personnes à bord se sont noyées à l’exception d’un homme nommé Hugh Williams.

Cela semble être une histoire de mer racontée avec des années différentes et un nombre de passagers différent, mais il y a trois variables toujours constantes: les accidents se sont produits le 5 décembre, tout s’est passé dans le détroit de Menai et le seul survivant a toujours été nommé Hugh Williams. Apparemment, le détroit de Menai est connu pour ses eaux agitées toute l’année. Le nom de famille Williams est très répandu au Pays de Galles, tout comme le prénom, Hugh. Sur une période de près de 200 ans, il n’est pas improbable qu’il y ait eu trois survivants différents avec le même nom. Ce n’est rien de plus qu’une étrange coïncidence.

Laisser un commentaire

  • Responsable: Eli & Elo vers l'infini y más allá.
  • Finalité: répondre à votre commentaire, question ou demande.
  • Légitimation: diligence précontractuelle.
  • Destinataires: Sered (avec des serveurs au sein de la Communauté européenne), Gmail (avec des serveurs aux États-Unis)
  • Durée: pendant la durée de la relation contractuelle, soit 12 mois après le dernier message envoyé.
  • Droits: accès, rectification, annulation, opposition et tout autre spécifié dans la politique de confidentialité.

 

Pour consulter des informations supplémentaires et détaillées sur le site Web, visitez les mentions legales et la politique de confidentialité.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.